Flash Note

Marchés obligataires : la nécessité d'une approche ​«unconstrained»​

23.01.2017

Carmignac Portfolio Global Bond, paré pour les défis à venir

Les marchés se cherchaient un nouveau régime de fonctionnement, quand ils prirent conscience que la seule intervention des Banques centrales atteignait les limites de son action, tant sur l’économie réelle, toujours atone, que sur le prix des actifs financiers. Le mouvement général vers des politiques budgétaires plus expansionnistes s’avère être la réponse qui va désormais les guider. Elle répond à la demande des populations, et convient aux contraintes grandissantes des Banques centrales. L’élection américaine constitue une étape décisive de cette transition, dont les scrutins européens de 2017 constitueront les prochains jalons. Dans ce contexte, le cycle économique, caractérisé par une amélioration globale des prévisions de croissance et d'inflation, le passage d'un soutien monétaire à un soutien budgétaire, ainsi que les différents risques politiques posent un défi aux investisseurs désireux de dégager une performance tout en surmontant les risques des marchés obligataires. ​ ​

Face au risque d'une rapide remontée des taux d'intérêt, l'année 2017 appelle à une gestion obligataire «unconstrained»* et opportuniste, qui laisse toute latitude pour affronter des marchés difficiles et pour saisir des opportunités à travers le monde. Le Fonds Carmignac Portfolio Unconstrained Global Bond est capable de surmonter ces turbulences, comme il a su le démontrer en 2016. Notre philosophie flexible, non-benchmarkée, et de conviction a également généré de solides rendements sur le long terme.​

* Approche «unconstrained» : Une approche active et libre de tout indicateur qui repose sur une grande flexibilité dans la gestion des expositions, conférant au Fonds la capacité de traverser des environnements de marché extrêmement variés.

2016 : une année test réussie

Graph-Perf-CGB-1Y-FR2.png

Source : Carmignac, Morningstar 30/12/2016; (1) Catégorie Morningstar : EAA OE Global Bond (2) Indicateur de référence : JP Morgan GBI Global (Eur)
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée acquis au distributeur).

  • La 1ère partie de l'année a été marquée par une grande sensibilité aux taux du G4, une sélection minutieuse de dettes émergentes et des opportunités au sein des obligations bancaires subordonnées et des CLO (obligations adossées à des prêts bancaires) en Europe.​

  • L’initiation de positions vendeuses sur les emprunts d'État américains et allemands a été une stratégie fondamentale sur le second semestre de l'année.

Une gestion pertinente de la sensibilité tout au long de l'année…

Le premier semestre a été marqué par une sensibilité élevée au sein du Fonds en raison du risque de désinflation dans de nombreuses économies développées. Celle-ci a, pour l'essentiel, fluctué entre 7 et 10, en privilégiant les emprunts d'État américains, allemands, australiens et néo-zélandais. Le Fonds a ainsi bénéficié de la forte baisse des rendements dans ces pays. Notre allocation importante au dollar et au yen pour limiter l’impact d’une possible aversion au risque sur les marchés financiers s'est également avérée bénéfique. ​ ​

Après l'effondrement des taux d'intérêt au premier semestre de l'année, nous avons considérablement réduit les risques de notre portefeuille en abaissant notre sensibilité globale par des positions vendeuses sur les taux américains et allemands, en réduisant l'allocation aux obligations souveraines des pays d'Europe périphériques et en augmentant notre poste de liquidités. Pour la suite, nous tablons sur une hausse de l'inflation aux États-Unis et en Europe plus rapide que le consensus tandis que des politiques potentiellement protectionnistes associées à une politique budgétaire expansionniste au Royaume-Uni, au Japon et aux États-Unis pourraient exercer une tension sur la partie longue de la courbe à court terme. Nous avons acheté des TIPS (titres du Trésor américain indexés sur l’inflation) et procédé à une gestion active de notre exposition aux devises refuges afin d'affronter les périodes de volatilité accrue.​

prod/graph_1190x390.png

… tout en générant du rendement grâce aux principaux moteurs de performance

L'approche opportuniste et de conviction de Carmignac Portfolio Unconstrained Global Bond s'est particulièrement axée sur la saisie de primes de risques attractives dans les pays émergents, plus précisément sur le segment des dettes émergentes. Celles-ci semblent encore offrir de belles opportunités, soutenues par la stabilisation macro-économique en Chine, le rebond du prix des matières premières, l'amélioration des comptes courants de certains pays émergents et des rendements toujours plus intéressants vis-à-vis de leurs homologues développés. Toutefois, une sélection rigoureuse est indispensable dans un environnement toujours aussi volatil. L'étude des risques et des opportunités propres à chaque pays est fondamentale pour identifier, au sein de cet univers hétérogène, les titres les plus prometteurs. Nous sommes par ailleurs convaincus que les pays exportateurs de matières premières devraient continuer d'offrir des primes de risque attractives face aux pays manufacturiers des marchés émergents. ​ ​

Côté crédit, nous avons conservé notre allocation à la dette subordonnée du segment bancaire européen et aux CLO européens tout au long de l'année. Le crédit des champions nationaux du secteur bancaire européen devrait surperformer puisque la tendance qui dure depuis plusieurs années à la réduction des risques, au désendettement et à la révision de la réglementation des banques, œuvre à la diminution de la décote systémique excessive des spreads de crédit des banques. En particulier, l'évolution des politiques bancaires passées de sauvetages financés par les contribuables à des restructurations et résolutions financées par les créanciers non garantis devrait entraîner une hausse de la différenciation du risque bancaire et une fuite vers des actifs de qualité. De plus, l'arrivée de la BCE sur le marché déjà coûteux du crédit « investment grade » non bancaire de la zone euro devrait obliger les investisseurs à se rééquilibrer vers nos thèmes bancaires de prédilection. Enfin, s'agissant des CLO européens, les contraintes réglementaires associées aux souvenirs douloureux de la crise nous permettent de bénéficier de niveaux de spreads très intéressants compte tenu de la quasi-absence de défauts historiques.​

Une approche «unconstrained» capable de générer une performance de long terme compétitive​

Le Fonds affiche non seulement une solide surperformance face à la moyenne de sa catégorie(1), mais il a également su générer des rendements ajustés du risque supérieurs à ceux de sa catégorie (4-étoiles Morningstar).

Graph-Perf-CGB-5Y-FR2.png

Source : Carmignac, Morningstar 30/12/2016
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée acquis au distributeur).

*approche «unconstrained» : Une approche active et libre de tout indicateur qui repose sur une grande flexibilité dans la gestion des expositions, conférant au Fonds la capacité de traverser des environnements de marché extrêmement variés.

Stratégie d’investissement de Carmignac Portfolio Unconstrained Global Bond ​(Luxembourg Sicav Sub-Fund)

Carmignac Portfolio Unconstrained Global Bond est un fonds UCITS obligataire international qui déploie des stratégies de taux, de crédit et de devises à travers le monde, en adoptant une approche « total return ». La gestion flexible et opportuniste permet au Fonds de mettre en oeuvre une allocation de convictions. Le Fonds a pour objectif de surperformer son indicateur de référence (JP Morgan GBI Global EUR), sur une​ période de 2 ans. Ce Fonds n’est pas garanti en capital.

Principaux risques du fonds

RISQUE DE TAUX

Le risque de taux se traduit par une baisse de la valeur liquidative en cas de mouvement des taux d’intérêt.

RISQUE DE CHANGE

Le risque de change est lié à l’exposition, via les investissements directs ou l’utilisation d’instruments financiers à terme, à une devise autre que celle de valorisation du fonds.

RISQUE DE CREDIT

Le risque de crédit correspond au risque que l’émetteur ne puisse pas faire face à ses engagements.

Image1.png

*Échelle de risque allant de 1 (risque le plus faible) à 7 (risque le plus élevé) ; le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque.​
Cet indicateur pourra évoluer dans le temps.