Focus Fonds

III. Une approche prudente sur les marches emergents Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine : gérer activement les risques sur les marchés émergents

29.11.2017

Depuis quelques années, les marchés émergents ont retrouvé leur place légitime auprès des investisseurs : une classe d’actifs stratégique dans leur construction de portefeuille. Les investisseurs ayant une forte appétence au risque ont intensifié leur exposition aux fonds actions des marchés émergents, tandis que les investisseurs plus prudents ont opté pour leurs homologues taux. Pour autant, un nombre croissant d’investisseurs requiert une solution plus complète pour investir dans l’univers émergent. Par exemple, les investisseurs actions qui préféreraient une approche un peu plus prudente, ou les investisseurs obligataires souhaitant pimenter leur allocation avec une pointe de positions actions. Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine répond au besoin de ces deux profils d’investisseurs.

La singularité de ce Fonds ? Une approche différenciée. Non seulement il offre une exposition aux marchés émergents à travers une allocation diversifiée entre actions, obligations et devises, mais il met aussi particulièrement l’accent sur la gestion active des risques. Le Fonds est donc à la fois émergent (voir le chapitre 1), diversifié (voir le chapitre 2) et prudent.

Dans ce troisième chapitre, nous décrivons la manière dont les gérants du fonds Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine prennent en compte et gèrent les risques de l’univers émergent, et les effets d’une telle approche.

iii-a-cautious-approach-to-emerging-markets-1576-MM

Prise en compte des risques

Les risques expliquent la réticence de certains investisseurs à s’aventurer dans cet univers. Si les marchés émergents présentent un potentiel de croissance attrayant, les risques économiques, politiques et financiers peuvent néanmoins en décourager certains. Nous n’en faisons pas partie. Nous considérons que les marchés émergents peuvent se révéler très porteurs tant que leurs risques sont bien appréhendés, pris en compte et gérés.

La capacité à gérer efficacement les risques de marché est depuis de nombreuses années la clé de voûte de notre style d’investissement. Nous ne percevons pas les risques comme une source d’anxiété, mais comme faisant partie intégrante de notre approche. Bien évaluer et bien comprendre la volatilité et les pressions qui caractérisent les marchés nous permet de générer les meilleurs rendements possibles, tout en minimisant les risques inhérents à l’investissement. Pour ce faire, nous gérons activement l’exposition aux actions et la sensibilité, nous contrôlons la volatilité, nous opérons une diversification au sein des classes d’actifs et des zones géographiques et, quand cela est nécessaire, nous avons recours à des stratégies de couverture.

iii-a-cautious-approach-to-emerging-markets-1576-BM

Gestion des risques

Une exposition flexible aux actions

En tant qu’un des moteurs principaux de performance de Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine, l’exposition aux actions émergentes est activement gérée, entre 0% et 50%. Nous avons eu l’occasion de moduler cette exposition depuis le lancement du Fonds, de 7% au minimum à 50% au maximum. Ainsi, nous n’avons jamais écarté les actions émergentes, et les avons même systématiquement utilisées pour stimuler la performance du Fonds. Cela dit, nous avons plusieurs fois réduit notre exposition pour tenir compte de l’environnement de marché.

  • Septembre 2011 : face à une conjoncture économique de plus en plus préoccupante (crise de la dette en Europe et craintes croissantes liées à la reprise américaine), les investisseurs ont adopté un positionnement défensif, ce qui a fait plonger les marchés émergents. Nous avons alors rapporté notre exposition aux actions à son plus bas depuis le lancement du Fonds : 7%.

  • 8 août 2015 : la Banque populaire de Chine a dévalué subitement le yuan (RMB) de 1,9% face au dollar américain (USD). Cette dépréciation de la monnaie chinoise, la plus forte en une séance depuis 2005, a engendré une correction marquée des marchés chinois qui s’est propagée à l’ensemble des marchés émergents. En rapportant de 41% à 11% l’exposition du Fonds aux actions émergentes, nous avons limité l’impact de cet événement pour nos investisseurs.

Une large fourchette de sensibilité

Clé de voûte de notre approche d’investissement, la gestion active de la sensibilité est un autre atout indéniable de notre Fonds. Grâce à une large fourchette de sensibilité (de -4 à +10), Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine a la souplesse requise pour s’adapter à son environnement.

  • Quatrième trimestre 2013 : en prévision des répercussions d’une réduction du programme d’achat d’actifs de la Réserve fédérale américaine, les investisseurs se sont mis à exiger des primes de risque supérieures sur la dette émergente en devise locale, provoquant de ce fait un bond marqué des rendements des marchés obligataires émergents. Dans ce contexte, nous avons rapporté la sensibilité du Fonds à zéro.

  • Mai 2015 : les emprunts d’État des pays émergents pâtissaient d’une dégradation des fondamentaux dans les principaux pays émergents et de la volatilité des marchés obligataires des pays du G7. À ce moment-là, nous anticipions également une accélération imminente de l’inflation et nous avons donc rapporté la sensibilité du Fonds à 1,3.

Une exposition active aux devises et stratégies dérivées

Les devises sont le troisième moteur de performance de Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine. Les gérants ont toute latitude pour appliquer une gestion active et bénéficient des connaissances de l’ensemble de l’équipe de gestion. Nous suivons attentivement nos stratégies de change, et ajustons les positions pour refléter nos convictions et l’évolution de notre analyse des différents facteurs fondamentaux influençant les devises concernées.

  • Août 2015 : la dévaluation du yuan a engendré une correction généralisée des devises des marchés émergents. En conséquence, nous avons initié des stratégies de couverture pour la plupart des devises les plus vulnérables, dont le rand sud-africain, le peso colombien et la livre turque.

  • Fin 2015 : afin de profiter du beau potentiel haussier du réal brésilien après sa chute de 2014 et 2015, nous avons constitué une exposition substantielle à cette devise au travers d’obligations indexées sur l’inflation. Puis, tout au long de 2016, nous l’avons progressivement renforcée face à l’amélioration de la balance commerciale et de la balance courante du Brésil. Puis en juillet 2016, nous avons pris des bénéfices et réduit notre position.

Les effets de notre approche

L’approche disciplinée de Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine a porté ses fruits. Depuis que Charles Zerah et Xavier Hovasse ont pris en main la gestion du Fonds le 31 décembre 2014, celui-ci fait preuve d’une volatilité maîtrisée et de pertes maximales limitées.


Fiche produit   Monthly factsheet   Page du Fonds   Contactez nous

iii-a-cautious-approach-to-emerging-markets-1576-BM2

Principaux risques du Fonds

  • ACTION : Les variations du prix des actions dont l'amplitude dépend de facteurs économiques externes, du volume de titres échangés et du niveau de capitalisation de la société peuvent impacter la performance du Fonds.
  • CRÉDIT : Le risque de crédit correspond au risque que l’émetteur ne puisse pas faire face à ses engagements.
  • TAUX D’INTÉRÊT : Le risque de taux se traduit par une baisse de la valeur liquidative en cas de mouvement des taux d'intérêt.
  • PAYS ÉMERGENTS : Les conditions de fonctionnement et de surveillance des marchés «émergents» peuvent s’écarter des standards prévalant pour les grandes places internationales et avoir des implications sur les cotations des instruments cotés dans lesquels le Fonds peut investir.

Ce Fonds n’est pas garanti en capital.