Nous contacter
Back_Fondation.jpg

La Fondation Carmignac

Créée en 2000, la Fondation d'entreprise Carmignac a pour vocation : de partager avec le public la collection d'art moderne et contemporain constituée depuis 27 ans par Edouard Carmignac, via le futur espace d'exposition de Porquerolles. d'étendre son rayonnement par des actions de mécénat culturel et caritatif. En particulier à travers la création du Prix du photojournalisme.

Une collection vivante

  • Du pop art à l'art contemporain

    Constituée à l'origine par Edouard Carmignac par passion pour le Pop art et l’école allemande, la collection s’est peu à peu ouverte à l’art contemporain. Elle rassemble désormais près de 250 œuvres, dont des pièces majeures d’Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Roy Lichtenstein, Gerhard Richter, Andreas Gursky, Keith Haring et Martial Raysse, ainsi que nombre de jeunes artistes de talent.

  • Découvrir des nouveaux talents : tout un art

    Créée en 2000, la Fondation achète quelque 20 nouvelles oeuvres par an. La politique d'acquistion répond à 4 principes forts :

    Acheter au coup de coeur

    Une liberté absolue dans l’achat des œuvres. Seule ligne directrice : la passion et l’émerveillement provoqués.

    Sans tabou

    Ni dans la forme, ni dans le sujet, du moment que l'oeuvre apporte un regard nouveau et original sur le Monde.

    Sans frontière

    Regroupant des artistes de 22 nationalités, la collection s'ouvre en particulier aux jeunes talents des pays émergents, tels le Libanais Ayman Baalbaki ou la photographe argentine Nicola Constantino, représentant l’Amérique Latine à la Biennale de Venise 2013.

    Sans revendre

    Pour le plaisir de découvrir des artistes, de les soutenir et de les voir évoluer.

    • Gaïa Donzet - Directrice de la Fondation Carmignac
  • De la culture. D'entreprise

    La collection est à l'image de la culture Carmignac : Indépendance d'esprit, ouverture au monde, partage des points de vue.

    Exposées dans les bureaux, les oeuvres jouent un rôle fédérateur fort au sein des équipes, chacun y trouvant motif d’échange, d’inspiration et d’interrogation. L’accrochage évolue en permanence, et les collaborateurs peuvent exprimer le souhait d'avoir telle ou telle œuvre dans leur bureau. Depuis 2012 sont organisés les« mercredis arty », sous la forme de 15 minutes de découverte d'une œuvre, présentée par Gaïa Donzet, voire par l'artiste lui-même.

    Voir le site de la fondation

Le futur Espace de Porquerolles

Rentrée 2017 : ouverture au public d'un lieu d'exposition de 2800 m². Ce nouvel espace en cours d'aménagement sera niché dans un parc de sculptures de 15 ha, sur une île privilégiée et unique.

  • L'architecture

    Le terrain choisi pour implanter la fondation est situé au coeur de l'Île, dans un bâti existant entouré d'un parc où les oliviers, eucalptus et vignes rytment le paysage. Le changement de destination du bâtiment existant, un mas provençal caractéristisque de l'architecture locale, nécessite une réécriture de ses espaces pour contrôler la lumière, indispensable à la présentation et à la conservation des futures oeuvres exposées, et concevoir les espaces de circulation pour accueillir le public dans des conditions optimales. Le lien entre l'architecture extérieure traditionnelle, et celle intérieure, contemporaine, sera harmonieux et ce, grâce notamment au parcours muséographique développé sur plusieurs niveaux, privilégiant la mise en place de volumes idéaux pour s'imprégner au mieux des oeuvres.

  • Le jardin

    Un cheminement naturel sera conçu dans les jardins depuis le musée, tenant compte de la végétation et des éléments existants : restanques plantées d'oliviers centenaires, bassin, terrasse, pins parasols, pins d'Alep, eucalpyptus, romarin, bruyère...

    Le visiteur sera orienté naturellement vers de nouvelles perspectives aux composantes esthétiques variées, jouant sur les différents environnemenets dus à la douceur et aux forces du relief.

    En savoir plus

Le prix du photojournalisme

Créé en 2009, le Prix du Photojournalisme a pour mission de mettre en avant un territoire délaissé et en conflit en finançant la réalisation d’un reportage terrain de plusieurs mois.

Face à la crise de financement sans précédent que traverse la profession, et dans un contexte de débat sur les risques encourus par les photographes indépendants, la Fondation Carmignac a voulu favoriser le travail en profondeur des photojournalistes. Cette vocation de témoignage requiert connaissance du pays et expérience du terrain permettant de rendre compte de la situation dans sa complexité.

La Fondation Carmignac assure la promotion du prix à travers une exposition à Paris et l'édition d'une monographie. Quatre photographies rentrent ensuite dans la Collection.

nousConnaitre_fondationCarmignac_fragment_prixPhotojournalisme_mediaContent.jpg

6e édition : Les Zones de non-droit en France

  • Lauréat : CHRISTOPHE GIN
     

En savoir plus