Carmignac Emergents a vingt ans

20 ANS
EXPLORER

Commencez le voyage...

«Bénis soient les curieux, car ils vivront des aventures» - Inconnu

Cela fait 28 ans que nous naviguons dans le monde émergent, à la recherche de gisements de croissance. Nous avons jeté l’ancre en bien des endroits et avons beaucoup appris des rencontres économiques et politiques que nous avons faites. Lors de la création de Carmignac en 1989, nous avions pour ambition d’enrichir nos connaissances et de découvrir de nouvelles opportunités d’investissement. C’est toujours le cas aujourd’hui.

Journey Image

Les marchés émergents demeurent un thème d’investissement phare après toutes ces années. Nous avons toujours cru dans leur potentiel, quel que soit le contexte mondial, et alors que d’autres pouvaient avoir des réserves. Comme leur nom l’indique, les économies émergentes sont en phase de développement. L’amélioration du niveau de vie, l’expansion de la classe moyenne, l’ouverture des marchés financiers, l’évolution des habitudes de consommation, l’urbanisation, etc. en font un terrain fertile pour les investisseurs en quête de croissance. Mais la croissance ne vient pas sans risque.

Le risque explique la réticence de certains investisseurs à s’aventurer dans cet univers. Si les marchés émergents présentent un potentiel de croissance attrayant, les risques économiques, politiques et financiers peuvent néanmoins en décourager certains. Nous n’en faisons pas partie. Nous considérons que les marchés émergents peuvent se révéler très porteurs tant que leurs risques sont bien appréhendés, pris en compte et gérés. C’est pour cela qu’il importe de choisir le bon partenaire pour investir dans cet univers. En 1997, nous avons lancé le fonds actions spécialisé Carmignac Emergents en vue de tirer parti de cette croissance et d’en faire bénéficier nos clients.

Journey Image

Les marchés émergents au fil de notre histoire

Sélectionnez une année :

1997 - Une mise à l’eau difficile

L’année 1997 réserve déjà une première épreuve au fonds Carmignac Emergents. Quelques mois après son lancement en février, la crise financière en Asie du Sud-Est éclate, déclenchée par l’effondrement du baht thaïlandais. Suite aux importantes sorties de capitaux étrangers, le gouvernement thaïlandais se voit contraint de suspendre l’ancrage de sa devise au dollar américain. La crise s’étend aux pays voisins, puis à l’ensemble des marchés émergents, allant jusqu’à toucher l’économie des pays développés.

2000 - Avis de tempête

Performance : -23% Indicateur de référence(1) : -27%

L’année 2000 est marquée d’une nouvelle étape difficile pour les marchés émergents. Les hausses de taux d’intérêt en Europe et aux États-Unis engendrent une crise de liquidité mondiale face à laquelle les pays émergents se révèlent particulièrement vulnérables. L’augmentation des prix du pétrole pèse alors lourdement sur le solde extérieur des pays importateurs d’or noir, et en parallèle un ralentissement économique aux États-Unis affaiblit les pays exportateurs, surtout asiatiques. Plus généralement, la volatilité des marchés actions et leurs performances décevantes incitent les investisseurs à éviter les actifs risqués et à se détourner des marchés émergents.

2005 - Sur le haut de la vague

Performance : +59% Indicateur de référence(1) : +50%

Pour la troisième année d’affilée, les marchés émergents terminent en hausse et surperforment sensiblement les marchés développés. Le Brésil et le Mexique bénéficient des effets favorables d’une politique monétaire plus accommodante et d’une forte appréciation de leurs monnaies respectives. La Corée du Sud profite de la croissance de sa consommation intérieure et d’une augmentation de ses exportations, tandis que la Russie affiche une santé économique florissante dans un environnement macro-économique plus porteur.

2008 - Gros temps

Performance : -56% Indicateur de référence(1) : -52%

Outre la pression baissière exercée par la crise financière mondiale, la fragilité des marchés émergents résulte également d’un fort niveau d’inflation (largement alimentée par l’envolée des prix des denrées alimentaires), du recul du commerce mondial (chute notamment de 40% des exportations taïwanaises sur l’année), de la baisse des prix des matières premières (affectant fortement le marché russe), de l’érosion des taux de change et d’une diminution des financements extérieurs (accentuant la situation déjà difficile des pays affectés de déséquilibres économiques ou fortement endettés).

2012 - Un vent de changement

Performance : +17% Indicateur de référence(1) : +13%

Après une année 2011 perturbée, un vent de changement souffle sur les marchés émergents en 2012. Globalement, les principaux marchés émergents ne sont pas les meilleurs performeurs, les plus petits marchés tels que le Venezuela ou les Philippines étant bien loin devant. Cependant, c’est une année importante au niveau politique pour la plupart des grands pays : Xi Jinping est confirmé en tant que leader de la Chine, Peña Nieto est élu président du Mexique, Mukherjee de l’Inde, et Poutine de la Russie. Tous ces nouveaux responsables politiques annoncent une variété de réformes structurelles sur le long terme, avec pour objectif de stimuler considérablement la croissance domestique.

2015 - Eaux agitées

Performance : +5% Indicateur de référence(1) : -5%

L’année 2015 restera dans les mémoires, marquée par la brusque correction des marchés chinois suite à la dévaluation soudaine du renminbi et l’éclatement de la bulle du marché des actions A(2). Ceci, conjugué à la baisse des prix du pétrole, à la crainte d’un relèvement des taux d’intérêt de la Réserve fédérale et à l’absence de soutien du commerce international, déclenchent d’importantes sorties de capitaux des marchés émergents, exerçant une pression sur ces derniers et dégradant davantage les monnaies locales et des fondamentaux déjà fragiles.

2017 - Défis à l’horizon

À l’aune de cette nouvelle année, les marchés émergents semblent bénéficier de conditions anticycloniques. En effet, la reprise du cycle manufacturier développé, la hausse du prix des matières premières et l’amélioration des indicateurs émergents sont par essence favorables à la classe d’actifs émergente. Cependant, les déclarations du président Donald Trump sur fond de protectionnisme et de taxation territoriale obscurcissent quelque peu un paysage plutôt prometteur pour l’univers émergent.

Carmignac Emergents : +463% Indicateur de référence(1) : +125%
1997 2000 2005 2008 2012 2015 2017 0 100 200 300 400 500 600

(1) Indicateur de référence : MSCI Emerging Markets (USD), dividendes nets réinvestis. Calculé en dollars, puis converti en euros (code Bloomberg NDUEEGF). Source : Carmignac, 28/02/2017. Performances au 31 décembre de chaque année sauf pour la performance depuis lancement qui est au 28/02/2017. Performances de la part A EUR acc. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur). (2) Marché actions domestique chinois.

Carmignac Emergents en quelques mots

Emerging

Émergent

Carmignac Emergents vise à profiter du dynamisme et du potentiel de croissance des marchés émergents en déployant une allocation active entres les pays, secteurs et entreprises les plus prometteurs de son univers. Non contraint par son indicateur de référence, le Fonds n’est soumis a priori à aucune restriction géographique, sectorielle ou de taille de capitalisation boursière. Il investit toutefois plutôt dans les moyennes à grandes capitalisations, qui permettent de mieux maîtriser le risque de liquidité.

Flexible

Flexible

La sélection des pays du Fonds peut s’écarter significativement de celle de son indicateur de référence. De ce fait, nous pouvons suivre nos convictions en toute liberté, et par exemple sous-pondérer fortement un pays qui nous semble opportun d’éviter, ou en surpondérer un autre, pour lequel nous estimons qu’il bénéficiera au Fonds.

Active

Actif

Les marchés émergents sont volatils et peuvent passer en un rien de temps de sommets historiques à de plus bas records. Nous considérons la gestion du risque et de la volatilité comme un devoir fondamental envers nos investisseurs. Ainsi, nous cherchons à tirer le meilleur parti de la hausse des marchés, tout en limitant l’impact des fortes baisses. Pour ce faire, nous gérons activement l’exposition actions du portefeuille. De manière générale, nous conservons une forte exposition aux marchés émergents, mais, dans des périodes de marché très troublées, il peut nous arriver de réduire le risque actions afin de limiter les pertes potentielles (exposition minimum : 60%).

Selective

Sélectif

Pour sélectionner les valeurs les plus attractives de l’univers d’investissement du Fonds, nous ciblons les secteurs sous-pénétrés, dans lesquels se nichent des entreprises ayant des dizaines d’années de croissance devant elles. Parmi celles-ci, nous distinguons les sociétés à faible intensité capitalistique et au bilan solide, génératrices de flux de trésorerie attrayants et durables, à même d’autofinancer leur croissance. Dans le même esprit que notre sélection de titres méticuleuse, nous suivons une approche socialement responsable en intégrant à notre processus d’investissement des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Nos convictions s’inscrivent dans la durée

Notre approche basée sur des convictions fortes consiste à acheter les actions de sociétés dont nous attendons croissance et rentabilité à long terme, quelle que soit l’orientation générale du marché. Nous ne prenons pas nos décisions d’investissement en fonction du bruit de marché, mais sur la base d’analyses approfondies du contexte macro-économique et de chaque société. Il en découle un portefeuille concentré, au faible taux de rotation.

Nous sélectionnons en moyenne quarante à soixante sociétés qui reflètent selon nous le plus fort potentiel de l’univers émergent à long terme. Et quand un titre nous séduit, nous lui sommes fidèles. À l’heure actuelle(3), trois de nos dix positions principales figurent dans notre portefeuille depuis près de 20 ans(4).

Grupo Financiero Banorte S.A.B. de C.V.

Depuis 1997

Le groupe est l’une des plus grandes institutions financières du Mexique. Elle offre une gamme de services bancaires, de crédit-bail, d’assurance, de fonds de pension et de courtage. Depuis 20 ans, elle bénéficie fortement de la sous-pénétration du secteur bancaire et financier au Mexique et de ses alliances stratégiques afin de poursuivre sa croissance et d’offrir un rendement attrayant à ses actionnaires.

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co.

Depuis 1998

La société est le numéro un mondial incontesté des circuits intégrés (puces pour microprocesseurs). En parallèle d’une puissance capitalistique et d’une discipline financière impressionnantes, la société s’est montrée capable de s’adapter à un environnement en évolution rapide. Nous pensons qu’elle continuera de croître et de tirer parti de la montée en puissance actuelle du numérique dans le monde.

Samsung
Electronics

Depuis 1999

L’entreprise, dont le siège est en Corée du Sud, est le plus grand fabricant mondial d’électronique de pointe. Lors de notre premier investissement dans la société en 1999, nous avions été convaincus par sa capacité d’innovation. Aujourd’hui, nous pensons qu’elle continuera à rester à la pointe de l’innovation, dans un monde en constante mutation.

(3) Au 28/02/2017. (4) Ces titres peuvent avoir été vendus et achetés de nouveau entre leur première entrée en portefeuille et aujourd’hui. L’étude sur le (ou les) instrument(s) financiers présenté(s) n'a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l'indépendance des analyses financières. La Société de Gestion n'est pas soumise à l'interdiction d'effectuer des transactions sur l'instrument concerné avant la diffusion de la communication. Cette étude est donnée à titre d’illustration pour mettre en avant certaines valeurs présentes ou qui ont été présentes dans les portefeuilles des Fonds de la gamme Carmignac, elle n’a pas pour objectif de promouvoir l’investissement en direct dans ces instruments. Les portefeuilles des Fonds Carmignac sont susceptibles de modification à tout moment.

CONTACTEZ-NOUS

Principaux risques du Fonds

Scale Risk

Action : Les variations du prix des actions dont l'amplitude dépend de facteurs économiques externes, du volume de titres échangés et du niveau de capitalisation de la société peuvent impacter la performance du Fonds.

Pays émergents : Les conditions de fonctionnement et de surveillance des marchés "émergents" peuvent s’écarter des standards prévalant pour les grandes places internationales et avoir des implications sur les cotations des instruments cotés dans lesquels le Fonds peut investir.

Risque de change : Le risque de change est lié à l’exposition, via les investissements directs ou l'utilisation d'instruments financiers à terme, à une devise autre que celle de valorisation du Fonds.

Gestion discrétionnaire : L’anticipation de l’évolution des marchés financiers faite par la société de gestion a un impact direct sur la performance du Fonds qui dépend des titres sélectionnés.

Ce Fonds n’est pas garanti en capital.

*Echelle allant de 1 (risque le plus faible) à 7 (risque le plus élevé) ; le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque. Cet indicateur pourra évoluer dans le temps.

(5) Indicateur de référence : MSCI Emerging Markets (USD), dividendes nets réinvestis. Calculé en dollars, puis converti en euros (code Bloomberg NDUEEGF).

Xiavier Hovasse
Xavier Hovasse Responsable de l’équipe actions émergentes, gérant
David Y Park
David Park Gérant

Nota bene : La stratégie de Carmignac Emergents (Fonds Commun de Placement) est aussi disponible à travers Carmignac Portfolio Emergents, compartiment de la SICAV luxembourgeoise Carmignac Portfolio. Les deux Fonds partagent la même stratégie d’investissement, la même construction de portefeuille et le même processus d’investissement.

Le Fonds a été lancé le 3 février 1997. Il vise à surperformer son indicateur de référence(5) sur un horizon d’investissement recommandé de cinq ans, avec une volatilité plus faible.